Le matériel d’extrémité et autres contenants pour la fibre optique

Ces équipements désignent l’ensemble des contenants qui ont pour fonction d’épanouir un câble en vue de le raccorder. Ils intègrent deux grandes familles :

  • Les tiroirs et coffrets pour les extrémités
  • Les boîtiers étanches ou boîtes de jonction.

boite-etancheLes boîtes étanches ou de jonction

Les boîtes étanches permettent le raccordement de deux câbles afin d’assurer la continuité du réseau.

 


tiroirsLes tiroirs à fibre optique

Les tiroirs sont destinés aux raccordements des câbles en vue d’assurer la distribution sur d’autres câbles ou sur des équipements actifs. Ces fonctions principales sont donc l’arrimage du câble, l’épissurage et le raccordement. Toutes ces fonctions peuvent être réparties sur différents contenants.

Le tiroir existe en version coulissante, pivotante ou fixe selon les fonctionnalités et la facilité d’installation souhaitées. Il est utilisable dans une baie ou un coffret normalisé (en standard 19’’ ou ETSI) qui rassemblent plusieurs tiroirs et/ou des équipements passifs.

 

Le tiroir se définit par :

  • Sa hauteur (nombre de U)
  • La connectique optique (SC, FC, LC…)
  • Le nombre de connexions
  • Le nombre de soudures

Le tiroir peut être équipé :

  • D’un système d’arrimage pour le câble. Cela peut correspondre à l’emploi d’un presse étoupe, d’un collier Rilsan® ou d’un Serflex®. Afin de faciliter l’installation, le système d’arrimage peut être réalisé en bas de la baie.

 

  • raccordDe raccords. Adaptés à la connectique installée, ils permettent d’assurer la connexion entre des fibres du câble et d’autres fibres optiques, via des cordons ou des câbles préconnectorisés. Ils ont ainsi pour rôle d’assurer l’alignement et la connexion de deux fiches (ou connecteurs optiques). Pour les connectiques de type SC, FC, ST, LC, MU, E2000…, le principal composant est le manchon d’alignement (sleeve) qui a, pour première fonction, d’assurer la mise en contact des deux férules et, plus particulièrement des deux fibres. Le raccord se définit par le type de connecteur et le type de fibre à raccorder (fibre optique monomode ou fibre optique multimode).

 

  • pigtailsDe pigtails. Les pigtails sont utilisés lors d’un raccordement par soudure. Ils permettent la jonction entre le raccord et le câble entrant. Un pigtail se compose d’une fiche (ou connecteur optique) et d’un câble d’un diamètre de 1 mm en standard (ce dernier intègre une fibre optique identique à celle du câble entrant). Les pigtails existent en version monochrome (en général jaune pour le monomode et orange pour le multimode, turquoise pour le 50/125μm OM3) ou en lot de 12 couleurs. D’une zone de lovage pour les pigtails.

 

  • D’une zone de lovage pour les pigtails.

 

  • cassetteDe cassettes ou d’organiseurs pour 12 ou 24 fibres optiques. La cassette permet une gestion du mou des fibres optiques issues du câble entrant, et du câble sortant ou des pigtails. Elle gère les soudures et la protection du raccordement. Elle peut contenir de 1 à 12 fibres optiques, voire 24.
    Pivotantes ou fixes, les cassettes peuvent être superposées afin d’assurer le raccordement d’un câble de plus forte capacité. Une cassette pour fibre optique a l’avantage de gérer une longueur de fibres importante (plusieurs dizaines de mètre). En effet, elle ne peut contenir que de la fibre optique nue (gainée en 250µm) puisque les tubes 1 mm des pigtails et les gaines de protection des câbles sont arrêtés à l’entrée de la cassette.
    La cassette intègre également une zone permettant la mise en place et l’identification des protections d’épissure (tube, en plastique renforcé, placé au niveau de la soudure afin de renforcer cette zone de fragilité et d’éviter la cassure de la fibre optique). L’ensemble du dispositif est protégé par un couvercle, généralement translucide, évitant les cassures intempestives. L’organiseur est utilisé lorsque les fibres optiques issues des câbles entrants et sortants (ou pigtails) sont gainés (au minimum en 1 mm). Il permet simplement de maintenir les protections d’épissures associées.

 

  • D’un système d’identification qui permet le repérage des câbles, des fibres et des raccordements réalisés.

coffretLe coffret mural à fibre optique

Le coffret mural a la même fonction qu’un tiroir. Il est utilisé dès lors que l’installation ne nécessite pas l’utilisation d’une baie ou si le local technique présente des contraintes dimensionnelles. Il se caractérise par :

  • La connectique utilisée
  • Le nombre de raccords souhaités
  • Le nombre d’épissures à réaliser
  • La présence d’un module de protection pour les cordons optiques (ou jarretières)

Il est équipé d’un système d’arrimage. Comme le tiroir, le coffret peut être équipé de pigtails, de raccords, de cassettes (ou organiseurs) et d’un système d’identification.